Art-Thérapie

art méditation enfant soin des sens

L’ART THERAPIE, UNE DIMENSION DE SOIN

L’art thérapie se distingue d’un cours d’arts plastiques par son intention : le soin. Nul besoin de compétences techniques et nul objectif esthétique.

Lien : http://www.psychologies.com/Therapies/Toutes-les-therapies/Therapies-breves/Articles-et-Dossiers/L-art-therapie

LA CREATIVITE TOUCHE LA DIMENSION HOLISTIQUE

Pendant une séance individuelle ou de groupe, les choses prennent corps par le corps grâce à la gestuelle. En plus de toucher la dimension corporelle et physique, la créativité touche aussi la dimension affective et rationnelle dans son lien à sa propre réalisation (comment je la perçois et la ressens).

Enfin, le processus créatif touche aussi la dimension rationnelle et cognitive en développant la faculté de jouer avec les matériaux afin de trouver des solutions, contourner et surmonter les obstacles : combiner, associer, transformer en retirant, en ajoutant… La transformation est en chemin. Et celle qui apparaît dans la création laisse entrevoir celle de la psyché.

  • Pourquoi ça marche ?

Parce que l’art-thérapie fait appel à l’art du détour. Le problème n’est pas confronté directement. C’est le principe même de l’art-thérapie. Cette approche permet de contourner les résistances.

« Créer, c’est exprimer ce que l’on a en soi. » Henri Matisse Ecrits et propos sur l’art

 

LA CREATIVITE CREE DU LIEN

  • Lien et mise en mouvement de soi

L’art-thérapie permet une re-connection à soi à travers le ressenti et de ce fait permet de mieux se connaître soi, ses résistances, ses émotions refoulées, ses tensions, ses espoirs, ses désirs et ses motivations profondes. Au niveau du corps, elle permet de mieux ressentir et de pouvoir gérer et prévenir ses émotions.  L’art-thérapie permet une mise en mouvement de soi et de sortir de la rigidité par un corps à corps avec ses émotions.

L’art thérapie redonne goût à la vie par la créativité et restaure l’authenticité des liens qui font écho au moi profond. C’est une approche qui permet de révéler son potentiel et ses ressources et de se transformer.

  • Lien aux autres et au monde

A travers l’art thérapie, le patient éclaire sa vie d’un nouveau regard, pas seulement sur lui-même mais aussi sur les relations qui le lient au monde. Le patient change aussi dans ses interactions sociales et interpersonnelles.

En atelier de groupe, les expériences se font miroir et peuvent faire écho à son histoire (in)consciemment.

  • Passerelles avec les apprentissages

Cette approche est particulièrement adaptée aux enfants et aux adolescents en difficulté : troubles de l’attention, de la concentration, phobie scolaire… Quelques exemples de problématiques non exhaustifs que cette approche de relation d’aide originale et efficace permet de résoudre.

Lien vers l’article http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/01/22/23288-art-therapie-creativite-service-eleves-perturbes

  • Une approche psycho-corporelle sur mesure pour les publics à handicap

Cette approche kinesthésique permet de développer la motricité, la perception de soi (à travers l’image du corps et du ressenti), le lien à soi, aux autres et à l’imaginaire.

  • Développement de la personne

Vous aimeriez-vous ré-orienter professionnellement mais vous ne savez pas dans quel domaine ?

Vous souhaitez gagner en confiance en soi, surmonter votre stress, retrouver le chemin vers la sérénité intérieure, apporter plus de créativité dans votre vie, de lâcher prise.. Voici quelques exemples de problématiques non exhaustives que cette approche de relation d’aide permet de résoudre.

« Ce qui est créé par l’esprit est plus vivant que la Matière. » Baudelaire Journaux intimes, Fusées I (1887)

 

LA DIMENSION SENSORIELLE DE L’ART-THERAPIE

  • Les médiateurs artistiques

Des passerelles se créent entre les arts plastiques – peinture, collages, arts graphiques… -, l’écriture et le modelage.

  • L’exploration des sens 

J’ajoute aux médiateurs artistiques l’utilisation d’huiles essentielles en olfaction et les hydrolats pour les enfants. L’aromathérapie agit comme un catalyseur car elle agit sur les mêmes zones du cerveau que l’art-thérapie : le cerveau limbique des émotions et l’inconscient. Elle est donc très intéressante pour tous les publics et en particulier avec les publics atteints du syndrome d’Alzheimer.

LES SEANCES A LA LOUPE

  • Déroulé de séance

Une introduction selon la thématique, l’intention de la séance et l’humeur de(s) participant(s) est dédiée à l’ancrage ou la relaxation.

Après un échange verbal, vient ensuite l’étape créative.

Enfin l’atelier peut se terminer par un autre échange verbal et un moment d’ancrage ou de relaxation final.

  • Fréquence des séances

Comme dans la Nature, en art-thérapie se trame aussi la magie du mouvement. Les plantes ont besoin d’ombre et de lumière et la gestation se fait lentement cachée comme ce qui se trame au plus profond de l’être.

Mettre quelqu’un en face de son ombre, c’est aussi lui montrer ce qu’il a de lumineux. » Carl Jung, « Psychologie et Orientalisme, écrits divers

La botanique renvoie l’image de la lenteur ou plus exactement d’un rythme naturel, celui de la Nature qui fait bien les choses. Pour le corps et l’esprit aussi, il faut le temps de digérer la transformation qui ne doit pas se faire précipitamment mais en laissant le temps au temps.

Ce pourquoi un minimum de 6 séances rapprochées est nécessaire et peut être prolongé au cas par cas.

  • Séance individuelle ou de groupe ?

Ceci se décide au cas par cas avec la personne aidée.

Télécharger la fiche de présentation

Lire la déontologie du praticien en relation d’aide par la médiation artistique et l’art-thérapie