Qui je suis

  • QUI JE SUIS

Après 15 années passées dans l’univers du journalisme et de la communication ; j’ai souhaité donner du sens à ma vie professionnelle, en alliant le sens et la créativité.

Le sens en me sentant utile à travers l’accompagnement de la personne.

La créativité comme fil conducteur de mon activité. Je pratique le dessin, les collages, le modelage depuis de nombreuses années.

La vie est telle un puzzle : les expériences s’emboitent pour ne faire qu’une, s’éclairent et s’enrichissent chacune de leurs spécificités.

trio de portraits copyright stéphane bahic emilie pruvost soin des sens

© Stéphane Bahic

Un portrait questionnaire à la façon de Proust

Ma vertu préférée.

La bienveillance

La qualité que je préfère chez l’Être humain

J’hésite entre la bienveillance, l’empathie (déjà perceptibles chez les tout-petits) et la capacité de rebondir.

Le principal trait de mon caractère

La douceur.

Mon occupation préférée

La pratique artistique, une pratique méditative à mes yeux.

Mon rêve de bonheur

Qu’il soit enseigné à l’école à travers la pratique de la méditation quotidienne et l’apprentissage du Bien Être physique et émotionnel.

La couleur que je préfère

Le vert synonyme de renouvellement.

L’oiseau que je préfère

Le flamant rose car il sait se reposer debout sur une seule échasse.

Le don de la Nature que j’aimerais avoir

La capacité de renouvellement perpétuel.

Un livre que je recommande

« Les tisserands » d’Abdennour Bidar. Un essai passionnant sur l’art de tisser de nouveaux liens : à soi, aux autres, à la Nature. Une fenêtre d’optimisme dans notre période désenchantée.

Un livre dont je ne me lasse pas

« Le petit livre des couleurs » de Dominique Simonnet et Michel Pastoureau. Un échange passionnant, un voyage à l’échelle du temps et de l’espace autour du sens caché et de la symbolique des couleurs.

Mes héros dans l’Histoire

Une héroïne : Christiane Desroches-Noblecourt. Professeur à l’Ecole du Louvre, elle a dirigé le département égyptien du Louvre entre 1974 et 1981 et a été la première femme envoyée sur le terrain, en Egypte, avant guerre. Cette éminente égyptologue réussit à la fin des années 50, à faire remonter le site d’Abou Simbel (et d’autres temples) au sud du Sinaï afin de le sauver des eaux.

Mes compositeurs préférés

Au sommet du panthéon de mes compositeurs préférés : Bach pour son génie, l’harmonie mathématique.

Mes peintres préférés

Le raffinement des estampes japonaises, en particulier les artistes de l’art ukiyo-e (ukiyo signifiant « le monde flottant » et « e », l’estampe) qui dépeint la vie quotidienne au Japon entre le 17ème et le 19ème siècles (Utagawa Hiroshige, Katsushika Hokusai).

Ma devise

« L’avenir du monde est d’additionner nos différences et non pas de les soustraire » Antoine de Saint-Exupéry

Mon mantra 

La force de la douceur…